Page d'accueil > Déclarations du porte-parole du MAE
Conférence de presse du 6 août 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin
2020/08/06

China News Service : Le Secrétaire américain à la Défense Mark Esper a déclaré, le 5 août, lors du Forum en ligne 2020 sur la sécurité d'Aspen : « je ne vois pas la Chine pour le moment comme une menace inévitable, je ne vois pas non plus que nous allons nous battre avec eux, quoi qu'il en soit. Mais nous devons être compétitifs et nous devons être beaucoup plus vigoureux dans tous les domaines si vous voulez, que ce soit au niveau de la diplomatie, du renseignement, des affaires militaires et politiques ». Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : Nous avons noté les reportages concernés. Le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a accordé hier une interview exclusive à l'Agence de presse Xinhua, au cours de laquelle il a exposé intégralement la position et les propositions de la Chine sur les relations sino-américaines, soulignant que face à la situation la plus complexe depuis l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et les États-Unis, nous devons mettre en place un cadre clair pour ces relations. Le texte intégral est disponible sur le site web de notre Ministère, que vous pouvez consulter attentivement.

Le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang a souligné que le respect mutuel est ce qu'il y a de plus important pour le développement régulier des relations sino-américaines. La tentative américaine de faire de la Chine un adversaire est une grosse erreur stratégique. Cela signifie que les États-Unis orientent leurs ressources stratégiques dans une mauvaise direction. Nous sommes toujours prêts, dans un esprit de non-conflit, de non-confrontation, de respect mutuel et de coopération gagnant-gagnant, à développer une relation sino-américaine basée sur la coordination, la coopération et la stabilité. Dans le même temps, nous défendrons fermement nos intérêts en matière de souveraineté, de sécurité et de développement.

Je tiens à souligner qu'un développement régulier des relations sino-américaines est dans l'intérêt fondamental des deux peuples et répond aux aspirations communes de la communauté internationale. Cependant, depuis un certain temps, certains politiciens américains, poussés par des gains égoïstes, ont sapé les intérêts de la Chine et les relations sino-américaines avec leurs propos et leurs actes. Ces agissements, non constructifs et impopulaires, ont été et continueront d'être vivement critiqués et contrecarrés par les personnalités clairvoyantes des deux pays et les peuples épris de paix du monde entier. Nous exhortons la partie américaine à abandonner sa mentalité, son arrogance et ses préjugés désuets de la guerre froide, à considérer les relations sino-américaines de manière objective et rationnelle, et à agir dans le même sens que la Chine pour faire revenir les relations bilatérales sur la bonne voie de la coordination, de la coopération et de la stabilité.

RIA Novosti : Le Secrétaire d'État américain Pompeo a déclaré hier que les États-Unis présenteraient, la semaine prochaine, une résolution au Conseil de Sécurité des Nations Unies pour prolonger l'embargo international sur les armes contre l'Iran. Il a également menacé de déclencher le mécanisme de retour en arrière dans l'accord nucléaire iranien de 2015 pour réimposer les sanctions de l'ONU contre l'Iran. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : La Chine soutient fermement l'autorité de la résolution du Conseil de Sécurité et l'efficacité du JCPOA. Nous ne sommes pas d'accord avec les États-Unis pour demander la prolongation de l'embargo sur les armes contre l'Iran au Conseil de Sécurité. Toutes les dispositions de la résolution 2231 du Conseil de Sécurité, y compris les dispositions pertinentes concernant l'embargo sur les armes, devraient être appliquées sérieusement. La Chine continuera de travailler avec les parties concernées et la communauté internationale pour maintenir le JCPOA et la résolution du Conseil de Sécurité, défendre le multilatéralisme et promouvoir le règlement politique et diplomatique de la question nucléaire iranienne.

Beijing Daily : Le Premier Ministre australien Scott Morrison a déclaré, le 5 août, lors du Forum 2020 sur la sécurité d'Aspen, que la création d'une alliance indo-pacifique avec des nations partageant les mêmes idées serait une « priorité critique » pour son gouvernement. L'Australie se félicite de l'émergence de la Chine et espère qu'elle jouera un rôle dans la stabilité régionale et mondiale. Il a ajouté qu'il n'y avait aucune raison pour eux de restreindre TikTok pour le moment. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : Nous avons noté les remarques concernées. Je tiens à souligner que la Chine poursuit la voie du développement pacifique et ne prétend jamais à l'hégémonie ni ne cherche l'affrontement. La Chine est toujours d'avis que la paix, la coopération, le développement et les résultats gagnant-gagnant représentent la tendance irrésistible de notre époque et l'aspiration commune des peuples du monde entier. Tout concept de coopération régionale doit être conforme à la tendance générale et répondre à la volonté de la population. Sinon, il n'aura pas le soutien des pays de la région. Nous avons noté que la partie australienne a dit qu'elle se félicitait du développement de la Chine, et espérons qu'elle traduira ses paroles en actions concrètes et fera davantage de choses qui soient conformes à l'esprit du partenariat stratégique global Chine-Australie et favorables à la paix et à la stabilité régionales.

Reuters : Le Canadien Xu Weihong a été condamné à mort aujourd'hui en première instance par le tribunal populaire de seconde instance de Guangzhou. Compte tenu des critiques politiques dans le monde suscitées par des cas de peine de mort auxquels ont été confrontés des étrangers en Chine récemment, quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ? Cela détériorera-t-il davantage les relations sino-canadiennes ?

Wang Wenbin : J'ai pris note des informations publiées par le tribunal populaire de seconde instance de Guangzhou.

Les crimes liés à la drogue sont considérés comme des crimes graves dans le monde entier. La loi chinoise maintient la peine de mort et contrôle strictement son application. La peine de mort pour des crimes liés à la drogue qui sont extrêmement dangereux contribuera à dissuader et à prévenir de tels crimes. La loi chinoise stipule que tous les criminels sont égaux devant la loi. Les autorités judiciaires chinoises traitent les affaires impliquant des criminels de nationalités différentes conformément à la loi.

Je tiens à souligner que la justice chinoise traite les affaires de manière indépendante en stricte conformité avec la loi et les procédures juridiques chinoises. Je ne vois aucun impact de cette affaire sur les relations sino-canadiennes.

Reuters : Le Ministre équatorien des Affaires étrangères a déclaré que le pays surveillerait les bateaux de pêche chinois près des îles Galapagos et qu'il prévoyait de tenir des discussions bilatérales avec la partie chinoise sur les activités de pêche chinoises près des îles Galapagos. Quel est le commentaire de votre Ministère à ce sujet ?

Wang Wenbin : La Chine et l'Équateur sont en communication amicale ces jours-ci via des canaux bilatéraux. Le 6 août, les autorités de pêche des deux pays ont tenu une téléconférence par liaison vidéo, qui a abouti à un consensus positif et à de bons résultats. Dans le même temps, le département chinois de la pêche a décidé d'interdire la pêche en haute mer à l'ouest de la réserve marine des îles Galapagos de septembre à novembre de cette année, pour contribuer ainsi à la protection des ressources halieutiques de la région. La position de la Chine a été appréciée par l'Équateur et d'autres pays concernés. Je tiens à réitérer que la Chine, en tant que grand pays de pêche responsable, attache une grande importance à la protection du milieu marin et des ressources maritimes et met en œuvre les mesures de surveillance et de contrôle les plus strictes sur les navires de pêche à l'étranger. Nous continuerons de demander aux entreprises engagées dans la pêche hauturière de respecter strictement les lois et règlements pertinents.

Nous avons remarqué que certains politiciens américains ont fait des remarques irresponsables sur cette question, discréditant la Chine tout en semant la discorde dans les relations amicales entre la Chine et l'Équateur. Je tiens à déclarer à ces Américains que les États-Unis n'ont pas encore ratifié la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (CNUDM), et qu'ils ne sont pas qualifiés pour porter des accusations sur les affaires maritimes d'autres pays. Nous exhortons la partie américaine de se concentrer davantage sur ses propres affaires, au lieu de se creuser la tête pour faire des commérages sur d'autres pays.

Bloomberg : On sait que le 6 août est le dernier délai pour les prolongations de visas de journalistes chinois aux États-Unis. Avez-vous des mises à jour à ce sujet ? Et quels types de contre-mesures la Chine envisagera-t-elle d'adopter si ces visas ne sont pas prolongés ?

Wang Wenbin : J'ai déjà exposé la position de la Chine plus tôt. Le 8 mai, les États-Unis ont limité les visas des journalistes chinois à 90 jours, les obligeant à demander un renouvellement de visa tous les 90 jours. Pour autant que nous sachions, les journalistes chinois concernés ont demandé il y a longtemps une prolongation de leur visa, mais aucun d'entre eux n'a reçu de réponse de la partie américaine.

Depuis un certain temps, les États-Unis, ancrés dans la mentalité de la guerre froide et les préjugés idéologiques, ne cessent d'intensifier la répression politique contre les médias chinois. Les agissements américains ont gravement perturbé les activités de reportage normales des journalistes chinois, gravement endommagé la réputation des médias chinois et affecté les échanges normaux interpersonnels entre les deux parties. Tout en se vantant de la liberté de la presse, les États-Unis empêchent les médias chinois de faire leur travail normal. Un tel comportement révèle l'hypocrisie des États-Unis en matière de liberté de la presse, et n'est rien d'autre que la pratique du « deux poids deux mesures » et de l'intimidation hégémonique.

Nous avons dit à plusieurs reprises que les États-Unis étaient à l'origine de la situation actuelle et en étaient responsables. Les États-Unis doivent immédiatement corriger leurs erreurs, mettre fin à leur oppression politique sur les médias et les journalistes chinois, et protéger la sécurité, la propriété et les autres droits et intérêts légitimes des journalistes chinois contre toute violation, et veiller à ce que leurs activités de reportage normales ne soient pas affectées. Si les États-Unis sont déterminés à s'engager dans la mauvaise voie et à commettre erreur sur erreur, la Chine sera obligée d'avoir des réactions nécessaires et légitimes pour sauvegarder fermement ses droits et intérêts légitimes.

AFP : Le Secrétaire d'État américain Mike Pompeo a annoncé le 5 août le programme dit « Clean Network » et a déclaré qu'il souhaitait retirer certaines applications chinoises des boutiques d'applications américaines. Il cible particulièrement WeChat, Alibaba et Baidu. Quel est votre commentaire à ce sujet ?

Wang Wenbin : Pompeo et ses semblables ont abusé à maintes reprises du pouvoir de l'État pour faire tomber des entreprises chinoises de haute technologie sous le prétexte de la sécurité nationale. La Chine s'y oppose fermement. La pratique américaine n'a aucun fondement factuel et constitue une pure calomnie malveillante et une manipulation politique visant à maintenir son monopole de la haute technologie. Il s'agit d'un comportement hégémonique typique qui va à l'encontre des principes du marché et des règles du commerce international, et qui menace gravement la sécurité des chaînes industrielles et d'approvisionnement mondiales.

Je tiens à souligner que les entreprises chinoises soumises à des sanctions unilatérales américaines sont toutes innocentes, fournissant simplement des technologies et des produits sûrs. Il n'y a pas eu un seul incident de cybersécurité comme ceux révélés par Edward Snowden ou WikiLeaks, et encore moins une seule opération d'écoute ou de surveillance comme PRISM, Equation Group ou Echelon. Il est absurde et ridicule de la part des États-Unis aux mains sales de prêcher le « Clean Network ».

Nous exhortons les États-Unis à rectifier leurs méfaits, à créer les conditions nécessaires pour une coopération commerciale et économique normale entre les entreprises des différents pays, et à donner au monde un cyberespace libre, ouvert et sûr. La Chine est prête à travailler avec d'autres pays pour préserver un environnement commercial équitable, juste, ouvert et non discriminatoire, promouvoir les échanges et la coopération scientifiques et technologiques internationaux et faire en sorte que des technologies de l'information sûres, fiables et de haute qualité servent de force motrice pour la reprise économique mondiale et une vie meilleure pour les gens du monde entier.

Beijing Youth Daily : De nombreux pays ont déclaré, après l'explosion massive dans la capitale libanaise, qu'ils fourniraient de l'assistance humanitaire. Comme vous l'avez mentionné hier, la Chine fournira au Liban une assistance dans la mesure de ses capacités. Pouvez-vous nous donner quelques détails ? Quelle assistance la Chine a-t-elle fournie ou fournira-t-elle au Liban ?

Wang Wenbin : Le Président Xi Jinping a adressé un message de condoléances au Président libanais Michel Aoun après l'explosion massive à Beyrouth, la capitale libanaise. L'équipe médicale chinoise de maintien de la paix envoyée au Liban apportera des matériels médicaux à Beyrouth. En tant que pays ami du Liban, la Chine continuera d'apporter de l'assistance au Liban en fonction de ses besoins pour l'aider à sortir de ces moments difficiles.

Bloomberg : En ce qui concerne la prochaine visite à Taiwan du Secrétaire américain à la Santé et aux Services sociaux, Alex Azar, la Chine prévoit-elle des mesures en réponse à cela ?

Wang Wenbin : J'ai exposé hier la position solennelle de la Chine. La Chine s'oppose fermement à tout contact officiel entre les États-Unis et Taiwan. Nous exhortons les États-Unis à respecter scrupuleusement le principe d'une seule Chine et les trois communiqués conjoints, et à cesser tout contact officiel avec Taiwan sous quelque forme que ce soit. Toute tentative d'ignorer, de nier ou de défier le principe d'une seule Chine est vouée à l'échec. La Chine prendra des contre-mesures fermes en réponse à la décision erronée des États-Unis.

Envoyer ce lien à un ami 
     Imprimer
Copyright © 2009 Ambassade de la République populaire de Chine en République du Sénégal